Des lycéennes chinoises ont travaillé 11 heures par jour pour produire l’iPhone X

Actualités Chine Monde Technologie
98 Views

Des lycéennes chinoises ont travaillé 11 heures par jour pour produire l’iPhone X

Elles ont entre 17 et 19 ans, et affirment avoir été contraintes de travailler, de manière illégale, pour la production de l’iPhone X, rapporte le Financial Times. Afin de répondre à la forte demande provoquée par le dernier-né d’Apple, six lycéennes chinoises disent avoir effectué des journées de 11 heures en moyenne, contre leur gré, dans une usine de Zhengzhou. Une durée dépassant la limite légale de travail pour les stagiaires qui, d’après la loi chinoise, est limitée à 40 heures par semaine. L’une des étudiantes concernées confie avoir assemblé jusqu’à 1.200 caméras d’iPhone X par jour.

Leur calvaire commence en septembre dernier, lorsque leur école –la Zhengzhou Urban Rail Transit School– envoie près de 3.000 de ses étudiantes dans l’entrepôt d’un fournisseur d’Apple, Hon Hai Precision Industry –plus connu sous le nom de Foxconn. Cette mission de trois mois est alors présentée comme un pré-requis à l’obtention de leur diplôme. Un mensonge, selon Yang, 18 ans, qui a refusé de révéler son prénom par peur de représailles:

«L’école nous force à travailler. Les tâches que l’on effectue n’ont rien à voir avec nos études.»

Contactée par le Financial Times, l’école en question a refusé de répondre aux questions des journalistes. Apple et Foxconn, quant à eux, ont reconnu avoir entendu parler de stagiaires ayant effectué de nombreuses heures supplémentaires et se disent déterminés à prendre les mesures nécessaires pour que cela ne se reproduise plus. Les deux entreprises assurent toutefois que toutes les lycéennes consentaient à travailler:

«Il nous a été confirmé que les étudiantes ont travaillé volontairement, ont reçu des compensations et des bénéfices, même s’il est vrai qu’elles n’auraient pas dû avoir à travailler plus que la durée légale.»

Un retard de deux mois

 

Le fournisseur Foxconn avoue lui aussi que le temps de travail imposé aux jeunes femmes constitue une violation de sa politique. Un surmenage à mettre en relation avec les nombeux problèmes rencontrés lors de la production du smartphone, qui avaient causé le report sa sortie –initialement prévue pour septembre– au mois de novembre. Ce retard avait fait chuter de 39% le revenu trimestriel de Foxconn.

D’après un employé de longue date du fournisseur, l’usine de Zhengzhou a chaque année recours à de nombreux étudiants entre août et décembre, période de pleine activité. Au point de parfois tripler son nombre d’employés. À cette saison, plus de 20.000 iPhones seraient produits quotidiennement. Et en 2017, le besoin de main d’œuvre supplémentaire aurait été particulièrement important.

Jenny Chan, professure assistante à la Hong Kong Polytechnic University explique: «La stratégie d’Apple est de réduire les coûts de production et de tout faire dans un timing serré.» Ce qui explique en partie la mobilisation de nombreux stagiaires, qui peuvent être recrutés de manière très flexible.

Source