Ces écouteurs sont capables de traduire 40 langues en instantané

Actualités Etats-unis Monde Technologie
14 Views

Converser avec quelqu’un dont on ne parle pas la langue… C’est la promesse du géant américain Google qui présente des écouteurs capables de traduire une langue étrangère instantanément.

Les langues étrangères ne sont pas le fort des Français. Et notre piètre classement — bon dernier des pays européens et 37e au niveau mondial sur 70 pays non anglophones, selon une étude publiée en décembre 2015 — n’est pas près de s’améliorer avec cette invention signée Google. En marge de la commercialisation de son smartphone de dernière génération, le Pixel 2, le géant de la recherche en ligne s’apprête à lancer les Pixel Buds, des écouteurs pilotables à la voix et capables de traduire en simultané une conversation entre deux personnes parlant des langues différentes.

 

Du chinois à l’islandais en passant par le japonais, le grec, le danois, le thaï et bien évidemment l’anglais, l’allemand ou l’espagnol, ces écouteurs sont capables de traduire pas moins de 40 langues au total. Pour profiter de ce service polyglotte, il faut simplement appuyer sur le bouton de l’oreillette droite et dire « Aide-moi à parler italien », « russe » ou « hongrois », et enchaîner avec une phrase en français. La traduction, dans la langue choisie, est ensuite prononcée par une voix un peu métallique dans le haut-parleur du smartphone sur lequel les « buds » (« boutons » en français) sont connectés sans fil.

 

 -

 

L’expérience ne s’arrête pas là puisqu’il suffit à l’interlocuteur de répondre dans une autre langue pour que la traduction de sa réponse soit reproduite en français dans les oreillettes. On peut alors, presque normalement, engager une conversation comme si chacun maîtrisait la langue de l’autre.

 

Pour fonctionner efficacement, les Pixel Buds font appel à deux logiciels : l’assistant à commandes vocales, baptisé Google Assistant, qui est aux smartphones fonctionnant sous Android ce que Siri est à ceux de la marque Apple, mais aussi à Google Traduction. Ce dernier s’appuie sur une base de données gigantesque qui s’enrichit au fur et à mesure des demandes des utilisateurs, grâce à la technologie de l’intelligence artificielle, pour offrir des traductions de plus en plus précises.

 

Il y a toutefois un petit problème qui va obliger les Français à patienter quelques mois avant de pouvoir converser sans souci. Car, étonnamment, et sans explication officielle, Google ne commercialise pas pour l’instant son Pixel 2 dans l’Hexagone. Seuls les Américains, les Anglais, les Allemands ou encore les Italiens auront le droit, d’ici à la fin du mois, d’acheter l’appareil (à partir de 799 euros) et ses écouteurs traducteurs (159 euros). En attendant que Google daigne nous en faire profiter, il est toujours possible de faire appel à d’autres applications à commandes vocales gratuites, comme Pilot, par exemple. Elles obligent juste à passer le smartphone de main en main. Sinon, on peut toujours acquérir à l’étranger le Pixel 2 qui fonctionnera parfaitement chez nous…

  Le Parisien