Apple a-t-il réduit les performances de Face ID à la dernière minute ?

Technologie
22 Views

Un rapport mentionne que le constructeur aurait demandé à ses fournisseurs de revoir certaines spécifications à la baisse pour être en mesure de sortir l’iPhone X dans les temps. Apple dément.

Cinq années de développement

Dans une discussion animée par le magazine The New Yorker, Jonathan Ive, le célèbre designer d’Apple, a indiqué que l’entreprise travaille depuis 5 ans sur la technologie de reconnaissance faciale et que les premiers prototypes avaient la taille d’une boite à chaussures. Tout le problème a donc été de miniaturiser la technologie pour qu’elle tienne dans le haut d’un iPhone. Selon Bloomberg, le composant qui pose des problèmes de production serait le projecteur qui émet 30 000 points infrarouges sur le visage de l’utilisateur pour l’identifier. Ce projecteur est constitué d’un laser en arséniure de gallium et d’une lentille en verre qui se révèlent très fragiles et nécessitent une très grande précision pour que la technologie fonctionne. De plus, un des fournisseurs de laser n’a pas été en mesure de répondre aux spécifications d’Apple et l’assemblage avec la lentille s’est révélé très complexe. A un moment, seulement 20% des projecteurs de points produits étaient utilisables.

Le démenti d’Apple

Lors de la présentation de l’iPhone X le 12 Septembre, Apple a déclaré que la précision de Face ID était de 1 000 000:1, contre 50 000:1 pour le système de reconnaissance d’empreintes digitales Touch ID actuellement présent sur les iPhone. Donc le constructeur a de la marge pour réduire la précision et rester pleinement compétitif face à Touch ID.

Apple a réagi à l’article de Bloomberg et le porte-parole Trudy Muller a déclaré que la réduction de la précision de Face ID était complètement fausse : « La qualité et la précision de Face ID n’ont pas changé. Il y a toujours la probabilité d’une chance sur un million pour qu’une personne étrangère déverrouille votre iPhone avec Face ID. »

L’iPhone X sera officiellement disponible le 3 novembre dans plus de 55 pays.

Source : Bloomberg