Thierry Henry a été démis de ses fonctions d’adjoint de Roberto Martinez, le jour de la demi-finale France-Belgique.

Actualités Belgique Football Sport
113 Views

Accusé d’être un agent double au service de la France,

C’est un véritable tremblement de terre !! Le jour-même où la Belgique affronte la France en demi-finale de la Coupe du Monde 2018, la Fédération Belge de Football a annoncé qu’elle écartait Thierry Henry de la sélection belge ! Il ne s’assiéra donc plus aux côtés du sélectionneur espagnol des Diables Rouges…

Selon nos informations, le président de l’URBSFA Patrick Frite a eu vent de plusieurs discussions informelles entre Thierry Henry et le sélectionneur de l’équipe de France de football Didier Deschamps, des discussions qui l’ont poussé à croire que le deuxième adjoint de Roberto Martinez est en fait un agent double au service de la FFF :

« D’après ce que j’ai pu entendre, ces deux-là discutent régulièrement au téléphone, et usent d’un langage codé entre eux, pour nous faire croire qu’ils parlent de voitures, de politique et de gastronomie : je ne suis pas dupe !! Quand ils parlent de la politique de gauche de Emmanuel Macron, je sais qu’ils parlent de notre tactique qui tend vers la gauche… Quand ils évoquent la dernière BMW de je-ne-sais-pas-qui, bien entendu qu’ils parlent de la tactique W-M chère aux puristes de football… J’ai aussi cru comprendre qu’Henry pensait que le boeuf-carotte de la cantine pouvait être amélioré : vous n’allez pas me faire croire qu’il ne parle pas là de Lukaku et de De Bruyne ?? Encore une fois, je ne suis pas dupe ! »

Kevin de Bruyne : « Je m’en bats les couilles »

Si aucun cadre des deux fédérations n’a voulu répondre à nos questions, le milieu de terrain belge de Manchester City Kevin de Bruyne n’a pas botté en touche quand on lui a demandé si cette mise à l’écart, soudaine et très violente, avait affecté le groupe :

« Franchement… pour les autres je ne sais pas, je ne leur parle pas. Moi en tout cas, je vous cache pas que je m’en bats les couilles ! »