Les 6 plus gros challenges de l’entrepreneur débutant

Actualités
92 Views

En tant qu’entrepreneur, vous conviendrez que monter sa boite est, en soi, un énorme challenge. Mais vous serez aussi d’accord pour dire que l’entrepreneuriat s’accompagne d’une multitude de petits défis aux quotidien…plus ou moins difficiles à relever. En particulier pour les jeunes entrepreneurs. Si vous venez de vous lancer, ou si vous pensez à tout quitter pour monter votre boîte, voici les 6 plus gros challenges que vous pourrez rencontrer. Soyez préparés !

 

L’entrepreneuriat peut-être un parcours semé d’embûches. La récompense au bout en vaut indéniablement le coup mais monter sa boîte est loin de ressembler à un parcours santé. En général, les entrepreneurs qui débutent se cassent souvent les dents face aux difficultés qu’ils rencontrent et préfèrent abandonner en cours de route. Les plus téméraires persévèrent et au final, se retrouvent récompensés de leurs efforts.

 

On ne va pas faire dans le teasing : dans la vie comme dans le monde de l’entrepreneuriat, il y a des défis à relever, et en général, ceux qui réussissent sont ceux qui y sont bien préparés…et qui font preuve d’acharnement. Si on ne détient pas les secrets d’une vie réussie, en revanche, on peut vous éclairer sur les 6 plus gros challenges que vous risquez de rencontrer si vous vous lancez dans l’entrepreneuriat… Juste histoire d’avoir une idée de ce qui vous attend !

Quitter son job pour monter sa boite

Une situation stable, des collègues sympas, une place de parking attitrée…ou au contraire, une ambiance délétère, un patron casse-bonbon, peu de perspectives d’avenir… Peu importe votre situation, vous serez d’accord pour dire qu’il est compliqué de quitter son travail pour aller vers l’inconnu. Pourtant, c’est un passage obligé, car il est réellement compliqué des mener sa carrière de salarié et sa carrière d’entrepreneur de front. Invariablement, vous finirez par perdre pied.

L’entrepreneuriat fait partie de ces activités qui demandent un total dévouement. Les plus courageux iront jusqu’à travailler en parallèle de leur travail, le soir et le week-end, à la création de leur entreprise mais pour avoir une chance de faire grossir rapidement leur entreprise naissante, ils seront forcément obligé de quitter leur travail. Un mal nécessaire, une crainte pour beaucoup, mais si vous le sentez, suivez votre instinct !

Trouver des ressources pour son entreprise

Qu’elles soient financières ou matérielles – surtout financières, il est difficile pour les jeunes entrepreneurs de trouver les ressources nécessaires à la création de leur entreprise. Même si aujourd’hui il existe de nouvelles façons de récolter des fonds – nous pensons au crowdfunding notamment, avec des plateformes comme UluleWiseed ou encore Kisskissbankbank – le financement d’une entreprise naissante reste parmi ce qu’il y a de plus difficile. Et ce, quand on y pense, même pour les entrepreneurs chevronnés.

L’avantage que ces derniers ont sur les « babypreneurs », c’est qu’ils ont un réseau, et sûrement un peu d’argent de côté grâce à la revente d’une de leur ancienne boîte. Pour les jeunes entrepreneurs, le challenge n’est pas insurmontable, mais il passe obligatoirement par un gros travail de networking pour se constituer un réseau professionnel de confiance pour trouver d’éventuels investisseurs,  une reflexion intensive sur l’opportunité de lancer une campagne de crowdfunding et un tour par la banque.

Constituer une équipe

Un club de foot n’atteindra les sommets qu’avec une équipe coordonnée et homogène. Même sans avoir les meilleurs joueurs du monde. Les amateurs de foot seront probablement d’accord avec cette analyse ! Le rôle de l’entrepreneur dans tout ça ? Il est à la fois président et manager. Il a un rôle très important car c’est lui qui va être chargé de recruter des talents pour former une équipe qui fonctionne du tonnerre. Mais son rôle ne s’arrête pas là. Il va être aussi garant de la bonne santé de l’équipe et des décisions qui conduiront à la pérennité de l’entreprise.

Mais le plus gros challenge de l’entrepreneur débutant sera de trouver un bras droit – un entraineur adjoint pour rester dans le thème – qui sera capable de le suppléer quand il le faut. C’est la plus grande et la plus importante décision que le « babypreneur » devra prendre dans sa vie d’entrepreneur. Idéalement, ce dernier devra avoir une sacrée expérience pour, d’une part, vous conseiller et d’autre part, vous suppléer.

Affronter l’inconnu

Quand on monte sa boite, généralement, on a quand même fait une petite analyse de marché, un benchmark de la concurrence et un business plan. Mais ça n’empêche pas de cultiver le doute et de se poser continuellement de nombreuses questions : est-ce que mon produit est intéressant ? Est-ce que mes clients vont l’aimer ? Est-ce que mon entreprise va prospérer ? Ou au contraire, est-ce que mon entreprise va couler ? Toutes ces questions sont pertinentes et doivent être posées, car c’est en se remettant en question permanente que vous réussirez à garder le cap.