Le rappeur américain XXXTentacion, tué en pleine journée à Deerfield Beach,

Actualités Culture Etats-unis Musique Rap
121 Views

Une ville au nord de Miami, en Floride, avait en quelque sorte prédit sa «mort tragique» dans une vidéo publiée sur Instagram.

«La pire chose arrive aux pires. Si je meurs d’une mort tragique et que je ne suis pas capable de voir mes rêves se réaliser, je veux au moins savoir que les jeunes ont entendu mon message, qu’ils ont été capables de faire quelque chose de leur vie, qu’ils ont pris mon message et l’ont utilisé de manière positive», disait il y a quelques mois le rappeur dans une vidéo republiée sur les réseaux sociaux.

«Si je meurs ou que je suis un sacrifice, je vais m’assurer que ma vie aura fait au moins 5 millions d’enfants heureux. Ou qu’ils auront trouvé des réponses avec ma vie. Indépendamment du négatif autour de mon nom», a ajouté le rappeur.

Un vol qui tourne mal?

Jahseh Onfroy, 20 ans, aussi connu comme le rappeur XXXTentacion, venait de quitter le magasin de motos Riva Motorsports, près duquel il était né et vivait, quand il a été approché par deux suspects armés.

Selon le site d’informations people TMZ, un appel téléphonique a été passé dans l’après-midi aux services de police pour signaler que deux assaillants portant des cagoules venaient de voler un sac Louis Vuitton du véhicule du rappeur.

«Au moins un des suspects a tiré et touché Onfroy. Les deux suspects sont partis dans un SUV de couleur sombre», a précisé la police sur Twitter, ajoutant que selon les enquêteurs, il pourrait s’agir d’un vol.

Une musique sombre, un passé lourd

Considéré comme l’un des fers de lance de la nouvelle génération du hip-hop américain, XXXTentacion a accédé à la célébrité en publiant ses morceaux sur la plateforme SoundCloud. Sa musique, très sombre et aux sonorités étouffées, évoquait souvent sa dépression et son passé de criminel.

Le rappeur, dont le nom de scène évoque l’inconnu, la pornographie et le mot espagnol signifiant «tentation», est l’artiste de hip-hop le plus renommé tué ces dernières années, après une vague d’assassinats ciblés dans les années 1990.

Son second album studio, «?,» avait pris dès sa sortie en mars, sans aucune promotion traditionnelle, la première place du classement de Billboard.

Avec ses dreadlocks hérissées sur la tête, le visage souvent recouvert d’un masque noir et blanc, XXXTentacion était devenu soudainement célèbre moins d’un an après avoir publié sa chanson «Look at Me!» sur SoundCloud.

Histoires de violences

Il était au centre de polémiques en raison des violences dans lesquelles il était impliqué.

Déjà condamné pour agression, il attendait, en pleine vague #MeToo, son procès dans une affaire où il était accusé d’avoir battu son ancienne petite-amie enceinte.

Dans un entretien publié en juin par le Miami New Times, elle avait déclaré avoir subi des violences durant tout un été en 2016, en particulier après un test de grossesse positif.

Le rappeur avait été mis dehors par sa mère et expulsé du collège pour avoir battu un camarade de classe. Il avait également poignardé son gérant et s’était bagarré avec des spectateurs en concert.

Ses morceaux avaient été momentanément retirés en mai des listes de lecture de Spotify, comme ceux d’autres artistes dans le cadre d’une nouvelle politique éditoriale pour ne plus mettre en avant les artistes ayant «fait quelque chose de particulièrement nocif ou haineux». La plateforme de streaming avait reculé début juin après une vive polémique l’accusant d’outrepasser son rôle.

La critique était toutefois acquise à la musique du rappeur, avec ses échantillonnages de rock alternatif et de reggaeton.

Kendrick Lamar, l’une des plus influentes figures du hip-hop, avait ainsi couvert de compliments son premier album, «17», y décelant une âpreté inédite.