L’Argentine est au fond du trou. A la ramasse, l’Albiceleste a logiquement chuté contre la Croatie (0-3)

Actualités Argentine Coupe Du Monde 2018 Croatie
218 Views

Ce jeudi, en ouverture de la 2e journée du groupe D de la Coupe du monde. Un succès qui permet aux partenaires de Luka Modric de se qualifier pour les 8es de finale. De son côté, la formation sud-américaine est plus que jamais en grand danger.

L’Albiceleste a été écrasée jeudi par la Croatie (0-3) lors de la deuxième journée du groupe D de la Coupe du monde 2018. Les Croates comptent six points en tête de la poule et sont qualifiés pour les huitièmes de finale, l’Argentine reste à un point et se retrouve en position très délicate avant Islande-Nigeria vendredi.

L’Argentine, finaliste malheureuse de l’édition au Brésil il y a quatre ans, sera quasi éliminée de la Coupe du monde vendredi, dès la phase de groupes, en cas de victoire de l’Islande contre le Nigeria à Volgograd (17h, heure de Paris) – ce qui ne paraît pas impossible vu la faiblesse apparente des Super Eagles. Ce serait, pour l’équipe d’un Lionel Messi qui n’est que le fantôme de lui-même, la conséquence logique de deux résultats très décevants: un nul face aux solides Islandais samedi dernier à Moscou (1-1), où “Leo” avait manqué un penalty, et une large – et quelque peu sévère – défaite devant la Croatie ce jeudi à Nijni Novgorod (0-3) !

On savait, et on sait, les Ivan Rakitic, Luka Modric ou autre Mario Mandzukic talentueux et donc dangereux. Cependant l’Albiceleste avait, et a toujours d’ailleurs, de beaux arguments à faire valoir: Messi évidemment, mais aussi Paulo Dybala, Gonzalo Higuain, Sergio Agüero, Angel Di Maria… Jorge Sampaoli ne peut bien sûr pas les aligner tous ensemble, ces joueurs vedettes offensifs (seuls Messi et Agüero ont débuté ce soir). Reste que le sélectionneur argentin, et c’est difficile à comprendre, ne parvient pas à trouver la bonne formule. Rien ou presque ne se crée avec ses hommes, y compris avec un Messi pourtant si génial avec le FC Barcelone… Enfin sauf peut-être avec Willy Caballero…

Le gardien de but a commis une grosse gaffe avec une relance plus qu’hasardeuse et assez inexplicable qui a profité à l’ailier Ante Rebic, auteur d’une volée risquée mais somptueuse (0-1, 53e). Le début des problèmes pour l’Albiceleste, qui, forcée de se découvrir, déséquilibrée, a été contrainte de céder face aux contres percutants et incisifs d’une Croatie complète, elle. Son capitaine Modric a marqué d’une superbe frappe de l’extérieur de la surface à dix minutes de la fin du temps réglementaire (0-2), et, à la 90e+1, Rakitic a ajouté la cerise sur le gâteau (0-3).

Coup de tonnerre: les Croates s’offrent le scalp d’Argentins faiblards. Les premiers sont d’ores et déjà qualifiés pour les huitièmes de finale de la compétition. Les seconds, eux, devront impérativement s’imposer contre le Nigeria de Gernot Rohr mardi prochain. Et cela ne leur sera peut-être pas suffisant… Mais est-ce vraiment surprenant de la part d’une nation qui avait difficilement validé son ticket pour ce Mondial russe ?