Haiti – PM JEAN-HENRY CÉANT: UN GENTLEMAN POLITIQUE, UN HOMME DE DROIT

Actualités Gouvernement Haiti Politique
64 Views

LE GENTLEMAN POLITIQUE

PM Céant vient de se montrer à la hauteur de la complexité de cette conjoncture, en se donnant cette mission de constituer un cahier de charges rempli des doléances de toutes les forces vives de la nation. Il fait ce que tout homme d’État devrait faire: diagnostiquer, remonter aux sources des problèmes avant d’envisager toute solution. Les rencontres qu’il entreprend et les consultations qu’il engage en témoignent.

En rencontrant la fédération nationale des maires, la FENAMH, PM Céant se tend directement vers le peuple. Ainsi il met fin à l’approche traditionnelle consistant à faire un saupoudrage dans la République de Port-au-Prince après chaque crise. Avec les maires, il se plonge au coeur de la réalité quotidienne de la population, il prend le poids réel des soucis quotidiens du peuple via celles et ceux qui vivent au jour le jour avec la population. Il est maintenant au courant des vraies aspirations de chaque commune.

Deux semaines après sa nomination, il multiplie des rencontres avec tous les secteurs de la nation. Il sollicite doléances et suggestions de solutions des uns et des autres, quelque soit le secteur. Il n’est pas pressé. Il agit méthodiquement. Il ne traîne pas les pieds. Il cherche à embarquer le maximum de ressources possibles dans cette quête du bien-être national qu’il s’apprête à engager. Il n’est pas pressé parce qu’il n’est obsédé d’arriver vite. Il veut surtout bien arriver et il ne saurait arriver bien, bien atterrir sans le concours de toutes les forces vives de la nation.

Suite à sa nomination, il y avait des secteurs perplexes. Il n’a pas choisi de les bouder et avancer sans tenir compte de leur opinion, il a préféré le dialogue. Il est allé vers eux et leur demande de lui exposer leurs préoccupations majeures. Selon les témoignages, pas un seul secteur n’est négligé. PM Céant tient compte de tout le monde. Il croit jusqu’à l’entêtement qu’aucun développement n’est possible sans la participation de toutes les énergies du pays.

Il fait preuve d’un gentleman politique en allant vers tout le monde. Généralement quand un PM est désigné, il consulte seulement celles et ceux qui ont la voix au chapitre dans le processus allant de la désignation à la ratification de la politique générale. C’est-à-dire la présidence pour la désignation et le parlement pour la ratification. Mais PM Céant marque déjà la différence avant même d’entrer en fonction. Il consulte les maires qui n’ont aucun rôle constitutionnel dans le processus, il rencontre d’autres secteurs qui n’ont rien à voir avec le processus. C’est parce qu’il croit que cette crise est loin d’être exclusivement une question de premier ministre. Mais un problème d’un leader capable de joindre, de mettre ensemble tous les effort et toutes les compétences nationaux. Il fait cela justement parce qu’il est convaincu que tout progrès national doit passer par la concertation de tous.

L’HOMME DE DROIT

PM Céant a évolué toute sa carrière durant dans le droit. C’est un homme de droit qui se donne toujours la mission de rester dans le droit chemin.

Il vient de condamner avec la dernière rigueur une vidéo à caractère menaçant circulant sur les réseaux sociaux. Comme tout le monde le sait, Me Céant a été toujours un homme de dialogue, de paix, de compromis et de loi. Il était élégant durant tout son parcours, ce n’est pas aujourd’hui qu’il s’engagerait dans une démarche aussi maladroite. Une démarche grossière visant à menacer le parlement.

Il privilégie un dialogue respectueux pour discuter avec le parlement. Il ne juge pas nécessaire de contraindre aucun parlementaire pour le voter. Il sait convaincre. Il sait rassurer les parlementaires quant à sa capacité de faire face à la crise.

Dans la note publiée par son bureau de communication, il est fait mention de l’expression Premier Ministre. Là encore il est dans la lignée de la constitution en vigueur, celle de 1987 amendée, voulant qu’on est devenu Premier Ministre une fois que le président ait publié son choix dans le journal officiel, le moniteur. L’amendement constitutionnel a réduit le processus de nomination d’un premier ministre. Avant, il fallait attendre les deux ratifications du parlement (le choix et la politique générale) pour se dire premier ministre. Mais depuis l’amendement, une fois nommé et que la nomination est publiée dans le moniteur on est premier ministre. Un vote contre sa politique générale n’enlève pas son statut de PM mais c’est le processus qui recommence.

Juriste, notaire aguerri PM Céant n’aurait jamais commis l’erreur de faire usurpation de titre. Il est un homme de droit. Et puis quel intérêt aurait-il à faire usurpation de titre? Ceux qui mésintèpretent la constitution ne sont pas méchants pour autant. Le problème c’est la non mise en place de la cour constitutionnelle qui aurait le rôle de clarifier quand il y a certains citoyens qui n’arrivent pas à cerner un aspect de la constitution.

PM Jean-Herny Céant est un gentleman politique, un homme de droit qui fait de la politique, qui gère ses relations interpersonnelles avec élégance.

#AvecCéant #PourLaPaix

Valéry Celestin