HAITI- Le défenseur des corrupteurs revient sur le problème de la corruption…

Actualités Haiti Politique
79 Views

Port-au-Prince, le 12 juin 2018.- « Tous les contrats passés entre l’État et des fournisseurs de services pendant les 10 dernières années ont été surfacturés », a déclaré aujourd’hui (12 juin) le Chef de l’État qui participait à un colloque organisé par la Commission nationale des marchés publics (CNMP), le 12 et 13 juin, au Centre de convention de la Banque de la République d’Haïti (BRH).

Le thème retenu pour l’organisation de ce colloque est : « Éthique et transparence, moyens de lutte contre la corruption dans les marchés publics ».

Le Chef de l’État en a profité pour rappeler que les 5 problèmes majeurs du pays est la corruption (exposant 5). Aussi, le Président de la République a-t-il reconnu que la « corruption alimente l’instabilité politique » dans le pays.

« La corruption empêche la disponibilité des prix de référence sur le marché », a reconnu le Président de la République qui a pris l’exemple des travaux d’infrastructure qui se réalisent dans le pays comme moyens permettant à l’État de faire des économies ».

 

En marge du déroulement dudit colloque, le 1e mandataire de la Nation a renouvelé sa détermination de lutter contre les « chèques zonbi ». Ce, grâce au travail réalisé par l’Office de management des ressources humaines (OMRH).

 

Par ailleurs, le Président de la République s’est dit étonner de voir qu’à l’ère de la technologie, chaque institution publique travaille au moyen de leur « propre programme ».

 

Pour pallier ce problème, le Chef de l’État a promis de travailler à l’interconnexion des institutions publiques dont la Direction générale des impôts (DGI), la Douane, le Ministère de l’économie et des finances (MEF) et la Police nationale d’Haïti (PNH).

 

Vant bèf info (VBI)